Mieux gérer les déchets et matières plastique

24 octobre 2018 – Le parlement européenne a voté majoritairement pour l’interdiction des plastiques jetables.

Le Soir

À la fin octobre le Parlement Européen a voté à la quasi-unanimité l’interdiction des matières plastique jetables. La commission européenne doit approuver à son tour la proposition. L’ambition du parlement est d’interdire les pailles, les couverts et assiettes à partir de 2021.

Les reportages fréquents sur la pollution de nos océans, nos plages et notre propre chaîne alimentaire suscitent une réaction en faveur de l’élimination des matériaux plastique jetables.

Ranson n’attendra pas de nouvelles réglementations contraignantes.

Première phase : constituer une gamme alternative pour les pailles, les couverts et les assiettes. Cette gamme vous sera présentée dans les plus brefs délais.

Tous les articles en plastiques « biodégradables » ne sont pas parfaits !

À ce jour la réglementation est totalement dépassée autorisant la mention « Biodégradable » : la matière plastique est encore tolérée et présente même dans d’infimes pourcentage. Pour nous conformer avec la nouvelle régulation on ne pourra pas simplement remplacer les articles actuels par les articles biodégradables existants.

Les articles dits « biodégradables » impliquent que l’objet peut être fractionné en petites particules mais malheureusement ces matières résiduelles ne sont pas compostables. Par exemple des cuillères portant la mention « Biodégradables » sont dans la plupart des cas des cuillères traditionnelles en polystyrène dans lesquelles on inclue du Poly B. Cette substance permet seulement le fractionnement en particules de très petites dimensions. Ce Poly B sera la première substance écartée.

La matière est réellement compostable quand elle se dissout sans laisser des substances nocives : On doit inclure le PLA.

Qu’est-ce que les PLA et CPLA?

PLA : polylactide. Les matériaux plastiques traditionnels sont à base de pétrole, le PLA est constitué d’acide lactique biodégradable et de matières premières végétales renouvelables.

Pour que les produits résistent à une chaleur de 85°C on ajoute du talc ou de la chaux. Cette substance s’appelle CPLA.